Comment avoir un rapport au corps plus serein ?

Comment avoir un meilleur rapport au corps et ne pas détester son corps

Qu’est-ce qu’un rapport plus apaisé ? Un rapport au corps qui serait serein, éloigné de la culture des régimes ?

C’est le sujet de cet article de blog ! Je vais vous expliquer tout ça mais aussi vous donner des conseils pour améliorer votre rapport au corps.

Car c’est vraiment le nerf de la guerre le rapport au corps. En effet, c’est le fait d’avoir du mal à accepter son corps qui peut nous déclencher une envie de le changer, de « faire attention », de se restreindre.

On fait souvent un régime, un rééquilibrage ou un process de perte de poids car on veut changer notre corps et notre apparence.

On part donc souvent d’une image corporelle qui est assez troublée et on est tenté de la corriger. C’est alors le rapport au corps troublé qui va déclencher une envie de contrôler son alimentation et va dégrader notre rapport à l’alimentation.

Je vais donc donner dans cet article quelques clés pour améliorer votre rapport au corps. Bonne lecture !

Tu peux également écouter l’épisode correspondant ici 👇

Aimer ou accepter son corps ?

Accepter son corps, ce n’est pas l’aimer à 100%

On a souvent l’impression en ce moment qu’il y a beaucoup d’injonctions à s’aimer.

A « aimer » son corps comme si en fait notre corps on était obligé de soit l’aimer ou le détester, il y avait pas d’entre-deux.

Il y aurait une vision binaire du rapport à son corps : soit tu le détestes et tu es dans la culture des régimes (car c’est elle qui nous apprend à détester notre corps)

Soit tu es contre la culture des régimes, anti-régimes etc et tu aimes ton corps.

On serait obligées d’aimer notre corps et de le célébrer toutes les deux minutes.

Mais honnêtement vous n’êtes pas obligées d’aimer votre corps.

Aimer son corps c’est hyper dur dans notre société focalisée sur l’apparence, très grossophobe etc.

Donc quand on déteste son corps, on se dit que c’est impossible d’arriver un jour à « aimer » son corps. C’est une marche trop haute.

Mais ne vous en faites pas : accepter son corps ce n’est pas aimer son corps.

Ce n’est pas forcément lui dire « je t’aime » et passer son temps à faire des massages à l’huile de jojoba.

Ce n’est pas aimer son apparence.

Un rapport au corps apaisé, ce n’est donc pas aimer son corps à la folie mais plutôt le respecter, être pas toujours fan de son apparence mais juste passer outre.

Et c’est ce qu’on retrouve en Alimentation Intuitive, ce respect du corps. On parle de respecter ses signaux, ses envies, ses besoins…

C’est écouter quand il exprime des besoins et essayer d’y répondre.

Construire un rapport au corps serein c’est entretenir une relation de confiance et de respect mutuel.

Votre corps est votre véhicule

Avoir un rapport au corps serein, c’est aussi considérer le corps à sa juste valeur. Pas plus, pas moins.

Votre corps est un moyen d’intermédiation avec le monde. C’est votre véhicule, mais n’est pas un objet qu’on pourrait changer à l’infini comme bon nous semble.

Il ne sait pas que la norme en vigueur c’est le 34 ou le 36, il a un poids de forme génétiquement programmé.

Il fait sa vie et est là pour être notre véhicule.

On essaie de le faire rentrer dans un moule, en lui disant  mettre des injonctions à rentrer dans un moule en lui disant « il faut que tu sois comme ça » «  il faut que tu pèses cela »

On dégrade ainsi notre relation au corps car on lui met des injonctions esthétiques et liées à l’apparence.

Tout le monde essaie toujours d’arrondir les angles pour être plus accepté à la société, ne pas être rejeté etc. Mais c’est ça qui fait que notre rapport au corps est hostile car on n’est pas à l’aise avec l’image qu’il renvoie.

Cela fait le lit d’une relation au corps dégradée.

Voir son corps comme un véhicule qui nous permet d’expérimenter la vie, un instrument pas un ornement c’est ça qui fait qu’on a une bonne relation à notre corps. Le voir comme notre véhicule durant toute notre vie, qu’il faut respecter et dont il faut prendre soin pour vivre une vie pleine et épanouie.

Être plutôt body neutral qu’être body positive

Le fait de respecter son corps, de le voir comme il est et non pas comme un objet esthétique qui doit nous plaire rejoint le mouvement « body neutrality ».

Le body neutrality est un contrepieds du mouvement body positive que beaucoup de personnes ont interprété en mode « on doit aimer notre corps ». (vous pouvez écouter l’épisode 85 de mon podcast sur le body positive)

Le body positive a été vu comme un mouvement nous invitant à célébrer notre corps, le montrer tout le temps, être fier de lui.

Mais le body neutrality lui nous invite à être en réalité plus neutre avec notre corps.

Pas forcément l’aimer, le chérir, le célébrer mais se dire « ok mon corps me permet de faire ça et ça ». C’est juste un corps. Etre donc plus neutre avec lui.

Je trouve que cette posture de respect, de body neutrality, de voir notre corps comme un véhicule et cetera ça permet en fait de voir notre corps d’une manière plus fonctionnelle.

Cela nous invite à avoir une vision plus détachée de l’apparence. Cela nous enlève quand même cette charge, cette pression qu’on a par rapport à notre apparence en disant « oui mais il faut que je fasse ça pour que mon corps ressemble à ça ».

Et bien là non : ton corps ne ressemble peut-être pas aux standards, tu ne l’aimes pas forcément, et c’est ok.

Il ne ressemble peut-être pas à l’idéal mais au final est-ce que c’est ça l’important ? Pas forcément.

Cette approche nous permet donc de vraiment prendre soin de soi. De prendre soin de son corps parce qu’on le respecte.

On ne traite plus notre corps en ennemi. Il n’est pas forcément notre meilleur ami mais on le respecte, on en prend soin et on se détache de notre apparence.

Se reconnecter à son corps et ses besoins et contrer les injonctions

Répondre à ses besoins plutôt que se conformer aux injonctions

On honore donc ses besoins, ses envies, et on essaye d’y répondre.

Et ce n’est pas évident de se rendre compte des besoins que notre corps exprime, parce qu’on a souvent à taire nos besoins.

Cela s’explique par le fait que nous sommes dans une société hyper productiviste.

Notre corps n’est pas un véhicule pour la société mais une mesure de notre valeur, de notre performance (il faut être musclé pour montrer qu’on est fort, qu’on est healthy etc et qu’on a de la valeur dans les yeux des gens).  Notre corps devient notre esclave, qu’on surexploite (d’où les burn-out etc).

Respecter son corps c’est aussi aller à l’encontre de toutes ces injonctions là. De ne pas faire plier notre corps aux exigences de la société.

Comprendre que ton corps est “assez”

Respecter son corps permet vraiment de se remettre au centre, d’identifier les besoins qu’on a les envies et se détacher de la croyance que votre corps c’est quelque chose que vous êtes forcément obligé de corriger.

Parce que si on analyse le vocabulaire utilisé par rapport à notre corps, dans la société, nous sommes imparfaits.

Nous avons des « imperfections » qu’on doit sans cesse corriger (n’est-ce pas l’industrie de la beauté, du maquillage…).

On a l’impression donc que notre corps est un véritable chantier sur lequel on doit toujours travailler. Peau d’orange, cellulite, cernes, acné, points noirs, imperfections, bourrelets, poignées d’amour…

Comment voulez-vous avoir une bonne relation à votre corps après ça ?

Et c’est limite bizarre si on dit qu’on ne veut pas le changer, qu’on ne veut pas forcément maigrir etc. Dites-ça dans une conversation entre amis ou proches et tout le monde sera étonné !

Et je ne dis pas que c’est mal de vouloir se conformer, de s’épiler, de se maquiller etc.

Mais quand on y pense, cela nous met dans une relation de défiance vis-à-vis de notre naturalité. Cela nous donne un regard assez jugeant et critique vis-à-vis de notre corps.

Prendre conscience de tout ça permet de nous déculpabiliser également. De savoir qu’on a appris à être exigeant envers notre corps, qu’on nous appris à sans cesse le critiquer.

Conclusion : l’acceptation de son corps, c’est un chemin pas une destination

Accepter son corps ce n’est pas aimer son corps, et ne jamais avoir de pensées critiques. Il y a toujours des moments où vous allez ne pas vous trouver bien et c’est ok. Il ne faut pas se flageller d’en avoir et de vouloir se conformer.

Mais c’est important de comprendre que votre valeur n’est pas votre corps.

N’oubliez pas que la perte de poids, l’industrie des régimes et de la beauté est un véritable business.

Ils essaieront de toujours vous faire croire que vous devez changer.
Mais vous n’en avez pas besoin. Vous n’avez pas besoin de vous conformer à des injonctions à des idéaux très loin de la réalité.

J’espère que cet article vous a donné quelques clés pour apprendre à accepter votre corps.

Quelques clés pour un meilleur rapport au corps seraient de le respecter, le voir comme un moyen d’intermédiation. Mais aussi de le voir votre corps d’une façon plus neutre. Ce qui peut aider aussi c’est de ne pas vous définir uniquement que par votre corps.

De prendre conscience que toutes les pensées les critiques que vous avez en vous-même elles vous ont été apprises.

C’est possible de se détacher de ce jugement et de travailler à avoir un rapport au corps plus serein.

 Tu n’as pas besoin de changer ton corps mais plutôt la perception que tu as de lui. Ça fait vraiment toute la différence !

Si ces sujets du rapport au corps t’intéressent, j’ai créé un workbook gratuit pour améliorer ton rapport au corps ! A télécharger ici.

Si tu veux enfin apprendre à mettre de côté la peur de grossir et cheminer en Alimentation Intuitive, n’hésite pas à vous t’inscrire sur ma liste d’attente ou à me contacter !

J’ai crée un nouvel accompagnement de groupe, un bootcamp sur le sujet du rapport au corps .On y voit notamment comment déconstruire la peur de grossir, notre grossophobie internalisée, notre vision de la beauté etc. Tu peux t’inscrire sur ma liste d’attente pour avoir les infos sur la prochaine session !

Partager cet article

4 réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Juliette The Last Quiche
Hey

C'est Juliette de The Last Quiche !

Retrouve ici tous mes articles de blogs pour t'aider à kiffer ta vie, manger des chips dans ton canap' sans culpabilité et vivre librement sans être obsédée par ce qu'il y a dans tes placards.

Catégories

conseils diet culture
Offert ❤

As-tu chopé ton guide gratuit ?

J'ai mis tous mes meilleurs conseils pour commencer à te libérer de la culture des régimes au même endroit. A lire dés maintenant !😉

A ne pas rater ❤

Si tu veux en savoir plus sur l'Alimentation Intuitive...

Ne manque pas mon starter pack "Intuitive Eating Theory " à prix mini (25€) qui regroupe tout ce qu'il te faut pour débuter en Alimentation Intuitive ou avancer tranquillement !

The Last Quiche