Accepter le corps qui change, qui vieillit : le deuil corporel

rapport au corps alimentation intuitive

Tout au long de notre vie, notre corps change, évolue, vieillit. Cependant on peut avoir du mal à l’accepter et à faire face à ces évolutions.

Nous allons explorer dans cet article une partie importante du processus d’acceptation de soi, en abordant particulièrement ce que l’on nomme en anglais le “body grief” ou le deuil corporel.

Ce concept implique donc de faire le deuil d’un corps plus mince, du corps “d’avant” car au fil de la vie, notre corps évolue, change, et ne demeure pas figé dans une seule forme.

C’est un deuil auquel tout le monde sera plus ou moins confronté.

Mais quand on renonce à se priver, à faire des régimes pour suivre les normes de la diet culture, du culte de la minceur ; on peut expérimenter une période où c’est compliqué d’accepter notre “nouveau” corps, un corps moins familier qui a changé.

Cependant ce “deuil corporel” est un un processus nécessaire pour progresser vers l’acceptation de notre corps actuel ✨

Je vais donc dans cet article vous parler du processus de deuil et d’acceptation corporelle. C’est parti !

Vous pouvez écouter l’épisode en lien avec cet article sur mon podcast Reset ton assiette !⬇⬇
+ vous avez une ressource gratuite qui vient en complément de cet épisode et article, un récap des différentes étapes du deuil et des questions pour savoir où vous en êtes. A choper ici

Faire le deuil de son corps d’avant : la notion de deuil corporel

Un deuil similaire au deuil classique lors de la perte d’un être cher

Alors, comme mentionné précédemment en anglais, le terme “body grief” décrit effectivement le deuil corporel, similaire à la perte d’une personne. En français, on pourrait également l’exprimer comme un deuil lié au corps. Cela engendre une détresse associée à la perception d’une perte, généralement liée à des changements corporels.

Ces changements, qu’ils soient liés à la prise ou perte de poids, à la maladie, à la puberté, à la ménopause, à des interventions chirurgicales, ou même à des traumatismes, peuvent être perçus comme des pertes et provoquer une détresse, d’où l’utilisation du terme “body grief“.

Des changements corporels qui provoquent une détresse

Le corps peut changer pour d’innombrables raisons, et ces changements peuvent influencer non seulement l’apparence physique, mais aussi le fonctionnement, les habiletés et les capacités du corps.

Par exemple, l’arrêt des régimes, la guérison de troubles alimentaires, des maladies chroniques, le vieillissement, des événements traumatiques, des chirurgies, tout cela peut altérer notre corps de différentes manières.

Ces transformations ont un impact significatif sur notre vie, notre perception de nous-mêmes et notre image corporelle. Ainsi, le processus de deuil corporel est souvent lié à des changements qui échappent à notre contrôle, induisant une détresse émotionnelle profonde 😔

Ainsi, ces transformations peuvent engendrer une détresse significative, déclenchant les différentes étapes du deuil corporel que l’on peut traverser.

Ce concept a été identifié comme un deuil, comparable à la perte d’un être cher. Psychologiquement parlant, le processus de deuil a été articulé en plusieurs étapes par la psychiatre Élisabeth Kübler Ross.

Ces étapes peuvent être appliquées au deuil corporel, notamment lorsque des changements corporels provoquent une détresse similaire à celle de la perte d’un être cher par exemple.

Les 5 étapes du deuil corporel : accepter son corps qui change

Le deuil corporel comporte cinq étapes, que nous allons explorer dans cet article.

Il est particulièrement intéressant de déterminer à quelle étape vous vous trouvez, car il se peut que vous n’ayez pas encore identifié ce deuil corporel.

Comme beaucoup d’entre nous, j’ai également vécu des changements corporels dus à l’âge, à la levée de restrictions, etc. En découvrant les étapes du deuil, j’ai réalisé que j’avais traversé plus ou moins ces différentes phases.

C’est donc très instructif de déterminer votre position dans ces étapes et de comprendre la prochaine étape, dans l’espoir d’atteindre éventuellement la dernière phase, qui est celle de l’acceptation de votre corps 🙏

En effet, accepter son corps implique souvent de faire le deuil du corps plus mince, plus jeune, etc.

Première étape : nier les changements du corps (le déni) lors de changement corporels

La première phase de ce deuil corporel est le déni.

Dans cette étape, il y a un refus catégorique d’accepter le corps tel qu’il est devenu. On peut se convaincre que le changement corporel n’est pas réel, que cela ne peut pas arriver.

Même si on reconnaît le changement, on refuse de l’accepter et on peut prendre des mesures pour essayer de le changer. Par exemple, si quelqu’un remarque une prise de poids, il peut décider de réimposer des restrictions, de suivre un régime, dans l’espoir de revenir à la réalité qu’il refuse d’accepter.

Deuxième étape : la colère contre le corps qui change

La deuxième étape est la colère. Cela survient lorsque la personne réalise la disparité entre la réalité actuelle de son corps, les changements qui ont eu lieu, et l’idéalisation du corps passé.

La colère est dirigée vers soi-même, souvent accompagnée d’autocritique.

On peut se reprocher de ne pas avoir fait assez d’efforts, de ne pas avoir pris les bonnes mesures, et ainsi de suite. Cette colère peut également être amplifiée par les commentaires négatifs des autres, en particulier s’ils soulignent ces changements de manière critique.

Cependant, la colère se dirige davantage vers soi-même que vers des facteurs extérieurs comme la pression culturelle ou les normes corporelles irréalistes (alors que ça devrait être vers elle que notre colère devrait être à mon humble avis !!!😅)

Troisième étape : les compromis et négociations avec ce corps qui change

Ensuite, dans la troisième étape, après avoir ressenti de la colère, on entre dans ce que l’on pourrait appeler des négociations. En anglais, c’est le bargaining, mais cela se traduit par faire des compromis.

À ce stade, vous avez plus accepté que votre corps a changé, mais vous cherchez toujours des moyens d’éviter la douleur totale de cette réalité.

Vous pourriez décider de faire des compromis en essayant un nouveau régime, reprenant le sport, ou en imposant des limites à vos nouvelles habitudes alimentaires. L’idée est de trouver un terrain d’entente pour atténuer la réalité du changement corporel.

À ce stade, vous êtes conscient que votre corps a changé, mais vous cherchez des moyens de contourner ces changements, contrairement à la phase de déni où l’on refuse même d’accepter le changement.

Quatrième étape : la tristesse (dépression) liée aux changements corporels

La quatrième étape est celle de la dépression.

C’est une étape de tristesse où l’on réalise que les tentatives de changement, comme les régimes, ont échoué et que le corps ne va peut-être pas changer comme espéré 😣

Il y a un sentiment de perte d’espoir, et on peut se retirer émotionnellement et mentalement de divers aspects de la vie. La dépression survient lorsque l’on comprend que le corps est peut-être là pour rester dans son état actuel, que ce soit en raison de la prise de poids, du vieillissement, ou d’autres changements corporels.

C’est une phase difficile où l’on peut ressentir un profond désarroi face à la réalité, mais c’est également une étape cruciale pour avancer vers l’acceptation du corps.

Cinquième étape : L’acceptation des changements corporels et du corps qui change

La cinquième et dernière étape est celle de l’acceptation, où vous êtes en paix avec la réalité que votre corps est comme il est et qu’il ne changera pas de manière significative.

Au début du processus, vous étiez dans le déni, refusant d’accepter le changement, puis vous avez traversé la colère, demandant pourquoi cela vous arrivait. Ensuite, vous avez cherché des moyens de négocier avec ce changement, essayant différentes approches comme les régimes ou la chirurgie. Cependant, une fois que ces tentatives ont échoué, vous entrez dans la dépression, ressentant la tristesse et la perte d’espoir face à la réalité inévitable.

Dans la phase d’acceptation, vous vous dites que votre corps est tel qu’il est, mais vous pouvez changer la façon dont vous vous percevez et interagissez avec les normes sociales.

Plutôt que de réagir aux pressions extérieures, vous vous concentrez sur la compréhension et l’acceptation de votre corps. Vous adoptez une attitude positive envers vous-même, essayant de comprendre, d’accepter et d’écouter votre corps. C’est une étape cruciale où vous tournez votre attention vers des facteurs d’insatisfaction corporels intérieurs plutôt qu’extérieurs.

Tout ce qu’on apprend dans mon programme et accompagnement de groupe, Sors du Moule !

Un processus de deuil non linéaire et qui prend du temps : accepter ce corps qui change

Il est important de noter que tout le monde ne traverse pas ces étapes de manière linéaire, et certains peuvent revenir en arrière ou rester bloqués à certaines étapes.

Cependant, l’objectif est d’avancer vers l’acceptation, comprenant que le deuil corporel est un processus complexe qui nécessite du temps et de la compréhension.

En embrassant toutes les émotions liées aux changements corporels, vous pouvez progressivement travailler vers une meilleure relation avec votre corps 💕

Des étapes supplémentaires : le choc & la phase de test

Le modèle des cinq étapes du deuil a été récemment élargi à sept étapes, introduisant deux étapes supplémentaires. La première est celle du “choc”, qui peut survenir avant le déni. Avant de refuser d’accepter le changement corporel, vous pourriez d’abord être choqué par ce changement. Ensuite, entre la dépression et l’acceptation, une phase de test a été ajoutée. Dans cette étape, vous explorez d’autres perspectives, comme l’alimentation intuitive et les discours contre les régimes et la grossophobie. C’est une période où vous commencez à vous éveiller à d’autres idées, ouvrant la voie à une nouvelle réalité qui vous aide à accepter votre corps.

Trouver du sens dans son processus d’acceptation pour mieux accepter son corps

Une autre étape, ajoutée par un chercheur, est celle de “finding meaning” (trouver un sens), qui survient après l’acceptation.

Après avoir accepté votre corps, vous trouvez un sens à cette acceptation. Cela peut impliquer de comprendre que votre acceptation corporelle contribue à un mouvement plus vaste pour un avenir où les gens aiment et acceptent leur corps indépendamment de leur apparence. Trouver du sens peut également être lié à des convictions plus larges, telles que l’opposition à la discrimination basée sur le poids ou le désir de construire une société plus juste.

Cette étape de “finding meaning” apporte une perspective plus large à l’acceptation corporelle, dépassant l’échelle individuelle pour s’inscrire dans des mouvements sociaux tels que le féminisme. C’est un moyen de se connecter à des idéaux plus vastes et de contribuer à la construction d’une société qui abandonne les normes restrictives de beauté.

Vous avez du mal à accepter votre corps ? : Des ressources pour aller plus loin

Le processus de deuil par rapport à l’acceptation de son corps n’est pas linéaire. Il est possible de revenir à certaines étapes, et c’est normal.

C’est pareil avec la guérison en Alimentation Intuitive et la thérapie : que ces processus ne suivent pas une trajectoire simple et directe. Il y a des hauts et des bas, et chaque individu a son propre parcours. L’auto-compassion est un élément essentiel pour avancer dans ce processus.

Pour obtenir une fiche récapitulative de toutes les étapes du deuil corporel, ainsi que des questions pour évaluer où vous en êtes dans ce processus, vous pouvez télécharger le bonus sur thelastquiche.fr/84

Si votre rapport au corps vous fait souffrir, je vous encourage à rejoindre mon bootcamp (programme et accompagnement de groupe) sur l’image corporelle où ces questions seront approfondies.

Un nouvelle formule va être dévoilée lors de ma masterclass offerte sur Comment concrètement accepter son corps (sans faire de régime ou passer sur le billard). Inscris-toi ici : thelastquiche.fr/masterclass

L’amour de soi et l’acceptation ne nécessitent pas nécessairement une perte de poids, mais plutôt un changement d’état d’esprit qui demande du temps et du travail 💕

Je vous encourage toutes, quelle que soit l’étape où vous vous trouvez dans le processus ❤

En tant que thérapeute en Alimentation Intuitive, je peux vous accompagner aussi personnellement dans votre rapport à l’alimentation et ou votre corps.

Partager cet article

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Juliette The Last Quiche
Hey

C'est Juliette de The Last Quiche !

Retrouve ici tous mes articles de blogs pour t'aider à kiffer ta vie, manger des chips dans ton canap' sans culpabilité et vivre librement sans être obsédée par ce qu'il y a dans tes placards.

Catégories

conseils diet culture
Offert ❤

As-tu chopé ton guide gratuit ?

J'ai mis tous mes meilleurs conseils pour commencer à te libérer de la culture des régimes au même endroit. A lire dés maintenant !😉

A ne pas rater ❤

Si tu veux en savoir plus sur l'Alimentation Intuitive...

Ne manque pas mon starter pack "Intuitive Eating Theory " à prix mini (25€) qui regroupe tout ce qu'il te faut pour débuter en Alimentation Intuitive ou avancer tranquillement !

The Last Quiche