Manger sain : Quand la quête de la santé devient toxique

Dans cet article je reviens sur le concept du healthy, du manger sain et de la vision que nous avons de la santé dans notre société actuelle.

Pour beaucoup de gens, être en bonne santé correspond à la nutrition, le sport, à avoir/garder un poids bas.

Or cette vision obsolète et erronée de la santé fait qu’on en revient à adopter des comportements et des pratiques liées à la culture des régimes, qui détraquent en réalité notre santé.

C’est cette vision de la santé que j’aimerais explorer dans cet article et en quoi la santé, le “manger sain” est devenu une obsession à tout prix. Et surtout en quoi la santé peut être vue différemment avec l’Alimentation Intuitive.

Bonne lecture !😊

Pour la version audio du propos de cet article, n’hésitez pas à écouter l’épisode ci-dessous sur mon podcast Reset ton assiette !👇 Dispo sur toutes les plateformes !

Pourquoi l’obsession de la santé et du manger sain peut être mauvaise pour votre santé mentale et physique

Le healthism ou santéisme : être obsédé par la santé et le sain

L’obsession de la santé a été théorisée dans les années 1980 par Robert Crawford via le concept de « Healthism ».

Il définit donc le healthism comme une préoccupation sociétale, en faisant de la santé le seul pilier de notre bien-être. Pour atteindre ce bien-être, on fait de la santé comme étant THE objectif à atteindre. Cela justifierait la modification de son style de vie et parfois de façon extrême.

Pour lui on mise TOUT sur notre santé, comme unique source de bien être. Elle devient un but en soi.

Et ce healthism (comme le nutritionnisme) est très répandu dans notre société. On entreprend de nombreuses choses parfois drastiques pour notre santé (changements d’alimentations, régimes, etc).

Et la santé devient centrale pour nous – à tel point que cela justifierait des propos et arguments grossophobes ou un dénigrement des personnes qu’on considère en mauvaise santé par exemple.

Santé et poids : pourquoi la vision réductrice nuit à notre bien-être

Selon l’OMS, la santé est « un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité ».

Pour beaucoup de gens, la santé c’est manger équilibré, faire du sport et être mince. Mais cette vision de la santé est à la fois trop réductrice, et surtout grossophobe. La santé n’est en effet pas notre poids. On peut aussi être en bonne santé en ayant un poids élevé !

La santé, c’est plus qu’un poids, ou encore des comportements.

Elle est multi-factorielle : elle comprend nos habitudes de vie mais aussi notre génétique, notre environnement, notre stress…On est pas tous égaux par rapport à la santé.

La santé dépend de plein de facteurs différents, dont beaucoup qui échappent à notre contrôle ;

Et le problème du healthism, c’est qu’on nie cette réalité.

On dit aux gens de poursuivre la santé comme étant un but à atteindre (à relativiser), et surtout un but à leur portée.

Et beaucoup de personnes vont vouloir modifier leur poids, etc en adoptant des habitudes de vie qui sur le papier, sont considérées comme des habitudes pour être « en santé »/healthy.

Pourtant beaucoup de ces comportements dégradent en fait leur santé.

Quand la recherche de la santé et du manger sain nous met en mauvaise santé

Parce que la santé, elle n’est pas que physique : ce n’est pas juste être ne pas être malade.

Mais c’est aussi être en bonne santé mentale : ne pas avoir de TCA, ne pas avoir de troubles quelconques, ne pas avoir de dépression, de stress chronique…

Cette obsession de la santé notamment par rapport à l’alimentation, nous fait développer un Trouble du Comportement Alimentaire qui affecte particulièrement notre santé mentale : l’orthorexie.

L’orthorexie, cette obsession maladive du “manger sain”

L’orthorexie, c’est l’obsession de manger sain.

Elle peut être diagnostiquée par l’échelle de Bratman qui permet de voir si on est atteint d’orthorexie.
C’est une série de 10 questions, les voici :

  • Passez vous plus de 3h par jour à penser à votre régime alimentaire ?
  • Planifiez vous vos repas plusieurs jours à l’avance ?
  • La valeur nutritionnelle de votre repas est-elle plus importante que le plaisir de le déguster ?
  • La qualité de votre vie s’est elle dégradée alors que la qualité de votre nourriture s’est améliorée ?
  • Êtes-vous récemment devenu plus exigeant, exigeante avec vous-même ?
  • Votre amour-propre est-il renforcé par votre volonté de manger sain ?
  • Avez-vous renoncé à des aliments que vous aimiez au profit d’aliments « sains » ?
  • Votre régime alimentaire gêne-t-il vos sorties, vous éloignant de votre famille et de vos amis ?
  • Éprouvez vous un sentiment de culpabilité dès que vous vous écartez de votre régime ?
  • Vous sentez-vous en paix avec vous-même ?
  • Pensez-vous bien vous contrôler lorsque vous mangez sain ?

Si vous répondez oui à 4 de ces questions, vous pouvez probablement être atteint d’orthorexie.

Ce que je trouve dingue quand on lit les questions, c’est que ce sont des comportements qui, au final sont véhiculés par la société.

Penser à notre alimentation, planifier nos repas, planifier notre sport, veiller à ce qu’on mange, de tout, à ce qu’on mange pas trop d’industriels, qu’on mange pas trop de ci, trop de ça, et cetera : Tout ceci est valorisé et encensé. Tout comme la bigorexie par exemple (l’addiction au sport).

On va nous inciter à faire du sport pour notre santé…sauf que cela peut virer à l’obsession également.

Quand manger sain met à mal notre santé mentale et sociale

On retrouve le côté moral dans l’orthorexie et autres comportements troublés. Votre valeur est indexée sur la quantité d’aliments sains que vous mangez. On estime alors être une meilleure personne si on mange healthy, si on mange sain etc.

Si vous pensez être orthorexique, posez-vous ces questions :

  • Est-ce que ces habitudes saines que vous avez mises en place, est-ce qu’elles vous empêchent de vivre une vie pleine ?
  • Est-ce qu’elles vous empêchent d’avoir une vie sociale ?
  • Est-ce que vous trouvez que votre santé mentale s’est dégradée ?

Si cette recherche du sain devient une obsession, que ça devient une souffrance, c’est que potentiellement quelque chose cloque.

C’est intéressant de prendre ce pas de côté pour évaluer notre relation à la nourriture et à notre corps (je ne le dirais jamais assez. La curiosité est essentielle en Alimentation Intuitive !)

La société valorise ces TCA (Troubles du Comportement Alimentaires) liés au “manger sain”

La société encourage votre TCA. Comme elle encourage aussi le fait de se mettre au régime.

Alors qu’être en restriction met à mal notre santé mentale et notre santé physique et c’est ce qu’on essaye de réparer en Alimentation Intuitive.

Car je pense que si vous avez déjà été au régime ou un rééquilibrage alimentaire – ou autre programme avec des noms divers et variés qui sont quand même des régimes, –

vous avez peut-être observé que votre santé, peut-être physique, n’était pas au top dans le sens où vous n’aviez pas assez d’énergie.

Mais cela peut aussi concerner votre santé mentale. Vous aussi, peut-être, vous avez déjà séché des restaurants, des événements sociaux pour ne pas dérailler à votre régime.

Et c’est triste, car on se dit « je fais tout ça pour ma santé », « je rééquilibre mon alimentation pour ma santé, » et cetera et au final notre santé est pire que mieux.

On se retrouve avec une charge mentale liée à notre alimentation, qui est juste dingue, des compulsions, de la culpabilité à manger…

Comme on le fait pour perdre du poids/rester mince et qu’on pense être en bonne santé, ce n’est pas grave.

Alors que pendant ce temps notre santé mentale se dégrade. C’est ça qui fait qu’on est en bonne santé… alors qu’en fait pas du tout. Donc il y a beaucoup d’hypocrisie avec ce « healthism » .

On dit que la santé est vraiment le nerf de la guerre alors qu’au final on fait beaucoup de choses contre notre santé.

Mais qu’on oublie, qu’on occulte car ça correspond aux comportements véhiculés par la société.

Car ça correspond aux comportements qui font preuve de discipline, de volonté, de réussite dans la société et du coup on tient.

Pourquoi il faut arrêter de voir la santé à travers le prisme du poids, avec l’Alimentation Intuitive et HAES

Derrière notre vision de la santé se cache une immense grossophobie.

La grossophobie comprend la peur, la haine, la discrimination des corps gros, la peur de grossir

On pense réellement qu’être en bonne santé = être mince (à tout prix). On reste sur ce paradigme centré sur le poids.

Le mouvement HAES (Health et Every Size) originaire des années 60 qui s’est démocratisé au fil du temps, prône en fait le fait qu’on peut être tous en santé, quel que soit notre corps, quelle que soit notre morphologie.  Ce mouvement aussi permet de lutter contre la grossophobie.

Il nous incite comme l’Alimentation Intuitive à adopter des comportements santé, mais sans sacrifier sa santé mentale. Sans se restreindre etc mais plutôt dans une optique bienveillante.

Car oui on peut prendre soin de sa santé, en ayant un poids haut en adoptant des comportements non extrêmes, dans le contrôle etc.

Comment prendre soin de sa santé sans régimes et contrôle avec l’Alimentation Intuitive

Pour moi, (et on le voit en Alimentation Intuitive) il est possible de prendre soin de sa santé tout en étant autonome par rapport à notre corps.

C’est-à-dire en laissant notre corps s’exprimer, en laissant nos besoins s’exprimer.

Ne pas se forcer à manger tel aliment, ne pas contrôler son alimentation.

L’Alimentation Intuitive, qui prône l’écoute interne et le fait de se faire confiance, permet d’être en meilleure santé.

De nombreuses études à ce jour prouvent tous les bienfaits de l’Alimentation Intuitive sur notre santé.

Il est possible d’être en bonne santé en écoutant notre corps, en écoutant nos signaux, en laissant la possibilité à notre corps de réclamer des légumes, du sport…

Et oui, ça peut paraître dingue ! Et pourtant notre corps est bien fait si on lui fait un peu de place et confiance. Se forcer à manger sain et stresser pour sa santé n’est pas forcément ce qu’il y a de mieux pour vous.

Peut-on pratiquer l’Alimentation Intuitive si on a des pathologies ou des problèmes de santé ?

L’Alimentation Intuitive vous permet de prendre soin de votre santé. Elle est compatible avec des pathologies par exemple le diabète, le SOPK, donc le syndrome des ovaires polykystiques…

Ce qui était prouvé avec l’Alimentation Intuitive et le SOPK par exemple, c’est qu’en réalité le fait de manger intuitivement pouvait améliorer les symptômes du SOPK ; car on ne pense pas à son alimentation. On ne fait pas des compulsions qui fait que notre taux de glycémie fait des montagnes russes.

On se sent moins stressé, du coup c’est mieux pour nos hormones, et cetera.

Pour le diabète, on peut manger intuitivement : on aura peut-être juste quelques critères à prendre en compte.

Peut-être ne pas manger de sucre isolé ou de faire attention à la composition des repas etc.

C’est tout à fait compatible de manger intuitivement, mais dans un cadre qui permet à notre pathologie.

Il y a peut-être des ajustements à faire par rapport à son alimentation, mais qu’on peut faire en pleine conscience.

En pleine conscience de sa santé et en pleine conscience de ses besoins, de ces signaux quand même.

Et au final, quand on ne se prive pas, on se rend compte qu’on n’a pas envie de manger du sucre H 24.

On n’a pas envie de manger du gras tout le temps etc. On a envie de manger varié pour notre santé

Attention à l’obsession de la santé et du manger sain qui nuit à notre santé physique, mentale et sociale

Donc, l’obsession de la santé est vraiment quelque chose à prendre avec des pincettes. Oui, c’est bien de manger pour notre santé.

Oui, c’est bien de faire du sport pour notre santé, mais sans obsession ou contrôle à outrance.

La recherche de la santé ne justifie pas des comportements extrêmes ou troublés.

Attention aux pratiques alléchantes type jeûne intermittent etc qui peuvent faire du mal à votre santé.

Elle ne justifie pas non plus de discriminer les personnes qui seraient en mauvaise santé.

Votre santé est unique ! Réclamez votre autonomie.

Si tu veux être en bonne santé sans faire de régimes, n’hésite pas à solliciter un accompagnement en Alimentation Intuitive avec moi ! Idem si tu sens avoir un comportement troublé à ton alimentation, au sport…je suis là pour ça !

Partager cet article

4 Responses

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Juliette The Last Quiche
Hey

C'est Juliette de The Last Quiche !

Retrouve ici tous mes articles de blogs pour t'aider à kiffer ta vie, manger des chips dans ton canap' sans culpabilité et vivre librement sans être obsédée par ce qu'il y a dans tes placards.

Catégories

conseils diet culture
Offert ❤

As-tu chopé ton guide gratuit ?

J'ai mis tous mes meilleurs conseils pour commencer à te libérer de la culture des régimes au même endroit. A lire dés maintenant !😉

A ne pas rater ❤

Si tu veux en savoir plus sur l'Alimentation Intuitive...

Ne manque pas mon starter pack "Intuitive Eating Theory " à prix mini (25€) qui regroupe tout ce qu'il te faut pour débuter en Alimentation Intuitive ou avancer tranquillement !

The Last Quiche